Accueil > vCLog > vCenter Log Insight: déploiement & configuration initiale
Juil/13310

Après l’article précédent de présentation de vCenter Log Insight, cet article présente le mode opératoire illustré de capture d’écrans pour déployer et effectué la configuration de l’appliance vCLog.

Déploiement de l’appliance

Déployer l’appliance LogInsight fournit au format OVA à partir du vSphere Client.
vCLog-deploy1b
Choisir le format des disques. Par défaut l’appliance contient 2 vDisks: le système: 25 Go (en Thin), les données collectées: 60 Go (en Thick) et les logs de la VM: 10 Go (en Thin). Les performances I/O sont critiques pour l’ingestion et la recherche, il est donc important de conserver le format Thick voire même recommandé d’utiliser le format « Thick Provision Eager Zeroed ». Les données collectées (log & index) sont montées dans la VM en « /storage/core/ ». Pour étendre cette capacité de stockage des données, il suffit d’arrêter la VM, ajouter un 4ième disque, redémarrer la VM, la capacité est automatiquement étendue sur le nouveau disque en LVM.

vCLog-deploy2c
Configurer le réseau. Pour mettre la config en DHCP, laisser les champs vides, sinon on utilise une configuration IP statique. Pour modifier la config IP plus tard, éteindre la VM, modifier les propriétés de l’OVF, puis redémarrer la VM. Note: Dans la configuration mettre maximum 2 DNS, si l’on en met plus il n’y aura serveur DNS configuré.

vCLog-deploy2e

A la fin de l’assistant de déploiement OVF, ne pas cocher la case « Power On after deployement » si vous souhaitez redimensionner la VM. Il est préférable d’ajuster le dimensionnement avant le premier démarrage.

vCLog-deploy3

Après démarrage, il est recommandé de modifier le mot de passe root de l’appliance. Depuis la console de la VM, au login taper « root » sans mot de passe. On vous demande alors de le redéfinir. Pour info le SSH est bloqué tant que le mot de passe du compte root n’a pas été défini.

Configuration initiale

Se connecter à l’interface Web, à la première connexion un assistant de configuration est proposé.

vCLog-conf1

Renseigner l’adresse email qui sera utilisée pour envoyer les alertes email. Et renseigner le mot de passe pour le compte « admin« . Ce compte n’est pas soumis à des contraintes de complexité.

vCLog-conf2

Renseigner la clé de licence, sans cela la configuration ne continue pas. Même pour une évaluation, il faut renseigner une clé. S’il y a expiration de la licence d’évaluation et que vous souhaitez mettre une licence définitive, vous pouvez le faire en allant directement à l’URL « http://<hostname>/admin/license« .

vCLog-conf3
Renseigner l’adresse email pour les notifications système comme par exemple quand le disque de données est plein et qu’il y a rotation des données. Cette adresse n’est pas disponible dans l’interface Admin par la suite, il est dont important de bien la renseigner dés la première configuration. Autoriser l’envoyer de données anonymes pour aider les développeurs à améliorer le produit.

vCLog-conf4
Configurer les sources de temps, il est fortement recommandé d’utiliser un NTP fonctionnel. vCLog traite par groupe de données et les tags sur l’heure système à l’arrivé des données. Si ce n’est pas possible, utiliser la synchronisation ESXi.

vCLog-conf5
Renseigner la configuration SMTP qui sera utilisée pour les notifications systèmes et les alertes crées par la suite. Si vous laissez « localhost« , il utilisera le client SMTP interne pour envoyer les alertes email.

vCLog-conf6
Renseigner la configuration pour l’intégration VMware (voir article présentation vCLog). Il récupère les tâches, les évènements et les alarmes de(s) vCenter(s) pour conserver dans vCLog et les indexer. vCenter conserve ces informations que pour une période limitée, vCLog peut permettre de les conserver plus longtemps et de les analyser. L’intégration avec vCOps (version 5.7.1 minimum) permet le lancement contextuel dans vCOps et d’envoyer les alertes vCLog vers vCOps (comme évoqué précédemment). Le niveau de permission minimum requis pour les comptes sont « read-only » pour vCenter et « vCenter Operations Manager user » pour vCOps. Il est possible de renseigner plusieurs vCenter, mais seulement 1 vCOps.

vCLog-conf7
La configuration d’un stockage optionnel permet l’archivage des logs plutôt que leur suppression. Par défaut, quand le disque de données est rempli les anciens logs sont supprimés par rotation d’une manière FIFO. Ce stockage est de type NFS v3 externe et les données sont compressées avec un ratio 1:10.  Les données archivées ne sont pas analysables, par contre elles peuvent être ré-importées. L’archivage sur NFS n’est pas tournant, s’il n’y a plus de place sur le stockage il ne supprime pas les anciennes données.

vCLog-conf8

Enfin, redémarrer la VM pour qu’elle soit opérationnelle.

vCLog-conf9
La configuration est ensuite modifiable via l’interface d’administration qui ressemble à ça:

vCLog-admin

Cet article fait parti d’une série sur vCLogInsight, voici les articles composants ce sujet: