Accueil > Veeam > nouveautés Veeam Backup & Replication 6
Nov/1124

 

 

 

Annoncé depuis longtemps pour Q4 2011, Veeam Backup & Replication 6 devrait sortir d’ici quelques jours en GA. Les principales nouveautés sont la scalabilité Entreprise, la réplication avancée, le support multi-hyperviseurs et la restauration fichiers en 1 clic. Cet article détail ces nouveautés pour faire suite au document « Veeam Backup 6 – What’s New » sorti en début de semaine.

Avant de rentrer dans les détails, voici la liste des fonctionnalités:

  • Scalability – la distribution des rôles serveurs de la nouvelle architecture permet toute taille d’infrastructure.
  • 1-Click Happiness – simplification des tâches de restauration fichier, restauration VM, Failover et Failback.
  • Backup Targets – utilisation du serveur Linux ou Windows comme destination des sauvegardes.
  • Traffic Throttling – possibilité de limité la bande passante du trafic Veeam ainsi que les horaires.
  • Wan Optimizations – plusieurs améliorations et optimisations faite pour le WAN: comme les multiples connections TCP/IP, les serveurs proxys.
  • Parallel Backup and Replication – une même VM peut être sauvegardé et repliqué en même temps.
  • Replica Termination – rollbackup immédit du dernier point de récupération après le fin d’un job de réplication pour utilisable directement.
  • 1-click permanent Failover – le failover en 1-clic permet la bascule permanent vers un réplica.
  • Active Rollbacks – les points de restauration sont maintenant au format native des snapshots VMware.
  • Improved Seeding – possibilité d’utilisé une backup comme source de réplication initiale.
  • Re-IP – possibilité de modifier la configuration réseau pour la reprise sur un second site.
  • Cluster Targets – possibilité de mettre un Cluster comme destination de réplication.
  • VM Migration – un assistant de migration de VM avec ou sans vMotion.
  • VM Restores – diverses améliorations pour la restauration de VM: restauration en 1-clic, restauration de plusieurs VMs en simultanés, conservation de l’ID de la VM d’origine…
  • NTFS Permission Preservation – conservation des permissions et du propriétaire pour la restauration de fichier Windows.
  • UI Enhancements – amélioration de l’interface principalement sur les stats temps réel des jobs.
  • VM Ordering – possibilité de spécifier l’ordre de traitement des VMs.
  • Multi-User access – plusieurs utilisateurs peuvent utiliser l’interface en simultané (en RDP).

Scalabilité Entreprise

La v6 est basée sur une nouvelle architecture distribuée pour fournir une évolutivité de niveau entreprise. En effet l’architecture est maintenant décomposée en 3 types de noeud: Backup / Proxy / Repository permettant de répartir les rôles fonction de l’environnement (compatible avec les sites déportés).

Cette nouvelle architecture permet:

  • Des performances améliorées avec des proxys légers qui font transiter les données
  • Déploiement et maintenance simplifiées de systèmes importants/distants
  • Permet le backup et la réplication via le WAN
  • Architecture bâtie autour d’ESXi permettant une réplication améliorée avec un proxy à la source et à la cible

L’ensemble des proxys permettent d’équilibrer la charge intelligemment car les taches sont assignées automatiquement aux proxys afin d’éliminer le besoin de multiplier la programmation des tâches de sauvegarde. L’équilibrage n’est pas un simple Round Robin, il vérifie sur les proxys:

  • s’ils sont disponibles
  • le mode connexion au(x) Datastore(s) de la VM (accès SAN, ajout à chaud ou réseau)
  • La charge du proxy (nombre de tâches en cours)

D’après ces paramètre, il définit le choix du proxy le mieux connecté et le moins chargé. Si aucun proxy n’est disponible, il attend une minute avant de reprend la tâche.

Ainsi pour les déploiements à grande échelle, la v6 est capable de gérer 1 millier de VM et différent domaines administratifs. De multiple proxys et repositories permettent de distribuer la charge. Plusieurs serveurs de backup permettent de fonctionner avec différents domaines administratifs. Enterprise Manager permet de gérer l’ensemble de l’infrastructure Veeam sous une seule console.

Pour les sites distants, les backups et la réplication fonctionne en local ou vers un site distants directement (sans passer par le site central). Dans ce cas, la v6 permet d’avoir:

  • des repositories intelligents pour des sauvegardes incrémentales permanentes
  • un ou plusieurs proxy(s) et repositorie(s) sur site pour sauvegarder en local
  • un ou plusieurs proxy(s) sur site et un repository en central pour la centralisation des sauvegardes à distances
  • un ou plusieurs proxy(s) sur site et un repository en central pour la réplication
  • le déploiement et la maintenance simplifiés (pilotage à distance)

exemple 1: réplication entre site distant piloté depuis le site central

exemple 2: sauvegarde centralisé d’un site distant

Les repositories peuvent être des simples répertoires partagés (CIFS/SMB) ou un serveur Linux. En revanche pour disposer des fonctionnalités vPower et de l’optimisation pour le WAN, les repositories doivent être installé sur un serveur Windows.

Réplication avancée

Le gros problème de la v5 était les réplications avec des serveurs ESXi, la v6 corrige cela avec des réplications jusqu’à 10 fois plus rapide. Et ceux notamment avec la nouvelle architecture distribuée mais aussi en utilisant le mode « Hot add » de l’API VADP pour les écritures. Les restaurations sont aussi accélérées (même sur les disques Thin).

Le mode Failover des réplications est également améliorée en permettant la reconfiguration IP (Re-IP) et la configuration de l’emplacement (Re-home).

La v6 permet un Failback réel d’un simple clic (avec confirmation) pour une ou plusieurs VM(s). Le Failback s’appuie sur des mécanismes de synchronisation différentielle (Delta Sync) et propose également la reconfiguration IP (Re-IP).

De plus, la réplication peut être initialisée à partir d’une sauvegarde ou d’un replica existant. Elle conserve les formats de disques Thin lors des réplications. On peut choisir un cluster comme destination d’une réplication et il est possible de limiter la bande passante.

 

La réplication est au niveau des VMs en se basant sur les hôtes. A condition d’avoir les liens suffisant, il est possible de faire de la réplication quasi-continu (near-CDP) toutes les 5 à 15 minutes. L’architecture de réplication nécessite des serveurs proxy sur chaque des sites.

  • le(s) proxy(s) source(s) (VM ou physique) récupèrent les blocs modifiés de façon incrémentale. Ils compressent et dédupliquent les données avant l’envoie. Et ils envoient directement le fichier de données modifiées au proxy cible.
  • le(s) proxy(s) cible(s) (VM ou physique) réceptionnent les données modifiés de façon incrémentale, puis décompressent les données. Et ils injectent les données vers le nouveau point de restauration de la réplique.
  • Les proxys communiquent directement entre eux (sans passer par le serveur de backup)
  • Il est possible de mettre en place des accélérateurs de réseaux WAN

Support multi-hyperviseurs

En plus de la prise en charge historique de VMware, la v6 supporte maintenant Hyper-V pour la sauvegarde et la réplication.

Veeam a développer un équivalent du Changed Black Tracking pour Hyper-V. Pour rappel le CBT a pour principe de conserver une image des blocs modifiés depuis la dernière sauvegarde pour éviter de analyser le disques complètement à la recherche des modifications, ainsi les sauvegardes incrémentales sont jusqu’à 20 fois plus rapide. Ce mode est pleinement compatible pour les VMs fonctionnant en CSVs (Cluster Shared Volumes).

Veeam apporte également la compression, déduplication et les sauvegardes complètes synthètiques pour Hyper-V. Permettant ainsi diminuer la volumétrie générée par les images de sauvegardes. Pour rappel la déduplication consiste a ne sauvegarde qu’une seule fois les blocs identiques (plus de détail dans cette article: la déduplication en sauvegarde).

La prise en charge multi-hyperviseurs passe par une console unifiée, les mêmes sources d’installation et les mêmes type de licences. On a le même type d’infrastructure de sauvegarde entre hyperviseurs mais l’on conserve des différences de fonctionnalité liées aux spécificités des hyperviseurs. A noter que les fonctions vPower ne sont pas disponibles pour Hyper-V.

Même si on peut piloter une infrastructure de sauvegarde multi-hyperviseurs, il n’y a pas pour le moment de portabilité inter-hyperviseurs (pour par exemple restaurer sur un hyperviseur différent).

Dernier point la prise en charge d’Hyper est complète: Hyper-V (r1), R2, SP1, avec ou sans SCVMM, mode complet ou Server Core.

Restauration fichiers en 1 clic

La v6 a également un grosse amélioration de la restauration fichier IFLR (File-Level Recovery from an Image-level backup). Il est possible de lancer la restauration directement depuis la recherche dans Enterprise Manager. i lest également possible de faire la délégation de droits sans agent et sécurisés pour la restauration fichiers.

La restauration est faite directement à l’emplacement d’origine en utilisant des APIs « guest interaction ». Elle ne nécessite pas de connexion réseau à la VM, pas de permissions utilisateurs sur la VM, et pas d’agent sur la VM.

La délégation de restauration fichier est possible avec un nouveau rôle « File Restore Operator ».  L’opérateur n’a pas besoin de permissions sur les fichiers de sauvegarde et la VM. Les fichiers restent sécurisé car ils sont restauré directement à l’emplacement d’origine avec les droits d’origine. Il est possible de restreindre ce droit à certains type de fichiers (.docx, .xlsx …)

Migration de VM pour VMware

Il est possible d’utiliser Veeam Backup & Replication 6 pour des opérations de migrations de VMs. L’assistant permet de migrer une ou plusieurs VMs de serveurs, de datastore ou les deux. Cette fonctionnalité est Instant VM Recovery aware.

Lorsque cela est possible, il utilise vMotion et Storage vMotion. Autrement, il utilise la nouvelle technologie Veeam Quick Migration. Il est ainsi possible de planifer des migrations entre des serveurs standalone et/ou vers un nouveau stockage.

Il utilise également la nouvelle technologie Veeam SmartSwitch lorsque cela est possible afin d’éviter les arrêts lors d’un redémarrage: mise en pause de la VM sur la source > copie de la mémoire > reprise de la VM sur la cible.

  1. Zig
    25/11/2011 à 08:47 | #1

    Comparé a vRanger, c’est comment?

    Merci.

  2. 28/11/2011 à 10:50 | #2

    @Zig
    Veeam conserva son avance en terme de fonctionnalité et comble son retard sur Quest en terme de performance.

  3. olnet
    03/12/2011 à 13:22 | #3

    Petite précision sur l’upgrade en V6:

    Disfonctionnement du mode san transport.
    Premiere « Incrémental » après upgrade est une « Full » (attention à l’espace de stockage)
    Limitation à 2 jobs en parrallèle sur le « default repository ». Il faut le casser et le refaire afin que veeam le recalibre dynamiquement.

    Les patchs devraient arrivaient rapidement.

  4. 05/12/2011 à 10:54 | #4

    @olnet
    Merci pour ce retour.
    J’ai eu les mêmes échos par un collègue.

  1. 25/11/2011 à 14:24 | #1