Accueil > VMware > nouveauté vSphere5: Storage DRS & VM Storage Profiles
Août/11190

La gestion de Stockage fait une grosse avancée dans vSphere 5 avec Storage DRS et Profile-Driven Storage qui permettent de simplifier et d’automatiser les taches d’administration en relation avec le stockage.

Storage DRS

Avant Storage DRS, le remplissage des Datastores et surtout les performances étaient difficilement équilibrés et surtout l’ajustement de ces problèmes était complexe. Ces opérations de choix et d’équilibrage peuvent maintenant être adressé avec la fonctionnalité Storage DRS.

Storage DRS (SDRS) fournit au stockage les fonctionnalités qu’offre DRS pour les ressources CPU et RAM. Il assure les opérations suivantes :
  • Placement initial des VMs et des VMDKs en fonction de l’espace et de la capacité d’E/S disponibles.
  • Équilibrage de la charge entre les Datastores d’un cluster via Storage vMotion, en fonction de l’utilisation de l’espace de stockage.
  • Équilibrage de la charge via Storage vMotion en fonction des mesures d’E/S (par exemple la latence).

Pour fonctionner, il s’appuie bien entendu sur le Storage vMotion pour l’équilibrage mais aussi sur un nouveau concept: le Datastore Cluster (également appelé « Pod« ). Ce regroupement de plusieurs Datastores en un seul objet administrable globalement. Ils offrent la flexibilité d’être interchangeable (notamment avec le Mode Maintenance).  Cet agrégat de Datastores peut être de type mixte: de différentes Baies, de différents  Constructeurs, de différents VMFS (3/5), de différentes capacités E/S et de différentes tailles. Cependant, il est fortement recommandé de ne pas mixer entre des volumes VMFS et NFS, ni entre les volumes répliqués et non-répliqués. Il n’y a pas de relation directe entre un Cluster d’ESXi et un Datastore Cluster, la relation est de type n:n, c’est à dire qu’un Cluster d’ESXi peut avoir plusieurs Datastore Clusters et qu’un Datastore Cluster peut être attaché à plusieurs Cluster d’ESXi.

Le placement initial intervient quand l’on créé/déplace/clone une VM/VMDK. On sélectionne alors le Datastore Cluster au lieu de sélectionner traditionnellement un Datastore. SDRS fournira une recommandation pour sélectionner le Datastore en se basant l’espace utilisé et la charge en E/S.
Pour l’équilibrage des Datastores, la vérification est faite toutes les 2h pour l’espace utilisé et toutes les 8h pour la charge E/S (basé sur l’historique des dernières 24h). L’algorithme généré alors des recommandations de migration quand 1 ou plusieurs Datastore(s) dépasse(nt) les seuils définit par l’utilisateur : % d’espace disque utilisé (80%) et latence des E/S (15ms). Le niveau d’automatisation est par défaut en manuel mais il peut être configuré en automatique. Voici une capture d’écran de la configuration des seuils:
Le mode Maintenance d’un Datastore est comparable à celui d’un ESX. Il consiste à évacuer tous les VMs/VMDKs d’un Datastore pour les répartir sur les autres Datastores du Cluster. Seul restrictions il n’évacue pas les Template et les VMs non enregistrés dans l’inventaire vCenter.
SDRS comporte également des règles d’affinité/d’anti-affinité:
Affinité des VMDK – Les VMDK d’une VM sont conservés dans le même Datastore. Pour optimiser la disponibilité d’une VM comme tous les vDisks dépendent du même volume. C’est la règle d’affinité par défaut pour toutes les VMs.
Anti-affinité des VMDK – Les VMDK des VM sont conservés des Datastores différents. Cette régle est utile, par exemple, pour séparer les disques Log des disques Data d’une VM base de données. La régle s’applique à tous ou une partie des disques d’une VM.
Anti-affinité des VM – Les VM sont conservées dans des Datastores différents. Cette régle est analogue à la régle d’anti-affinité du DRS. Pour optimiser la disponibilité d’un ensemble de VM redondante.

Il est également possible de planifier l’activation/la désactivation du Storage DRS, par exemple pendant l’exécution des sauvegardes.

SDRS est complémentaire à SIOC (Storage I/O Control): SIOC est activé par défaut sur les Datastore Clusters ayant le SDRS d’activé. SDRS permet d’optimisé les E/S pour éviter les goulots d’étrangement E/S alors que SIOC gère le comportement en cas de goulot d’étrangelement E/S. Quand tout va bien SIOC n’intervient jamais, il intervient soit de façon courte pour des goulots d’étranglement ponctuelles soit quand la congestion est globale à tous les Datastore d’un cluster.
Voici un tableau présentant l’interopérabilité du SDRS avec les autres fonctionnalités ou produits:
Fonctionnalités ou Produits placement initial SDRS Recommandation de migration SDRS
VMs en Linked-Clone (View) non-supporté non-supporté
Snapshots de VMs supporté supporté
VMware SRM non-supporté non-supporté
fichier pointeur de RDM supporté supporté
serveur ESX < 5.0 non-supporté non-supporté
NFS supporté supporté
Stockage Distribué
(VPLEX, NTAP  MetroCluster)
non-supporté non-supporté
Réplication coté Stockage
(SRDF, MirroirView, SnapMirror…)
supporté seulement en mode manuel
car SvMotion peut provoquer une défaillance temporaire de protection (rupture RPO) et augmenter la bande passante de réplication
Snapshots coté Stockage supporté seulement en mode manuel
car SvMotion peut augmenter l’espace consommé sur la baie
Déduplication coté Stockage supporté seulement en mode manuel
car SvMotion peut provoquer temporairement une augmentation de l’espace consommé sur la baie
Thin-Provisionning coté Stockage supporté Supporté seulement sur les baies compatibles VASA
Auto-Tiering coté Stockage
(EMC FAST, Compellent Progression…)
Utiliser seulement la partie répartition du remplissage de SDRS. Désactiver les métriques d’E/S.
Equilibrage E/S coté Stockage
(Dell EquaLogic)
Utiliser seulement la partie répartition du remplissage de SDRS. Désactiver les métriques d’E/S.

Une petite présentation par Eric Sloof sur Storage DRS:

Et une vidéo de démonstration de Storage DRS:

Profile-Driven Storage

En complément du SDRS, une fonctionnalité nommée Profile-Driven Storage est apparue en vSphere 5.0. Elle préserve la conformité des VMs par rapport aux besoins en stockage prédéfinis (SLA & SLO) pour elles, et élimine les erreurs de placement initial d’une VM. Profile-Driven Storage est la fonctionnalité, dans l’interface on parlera de « VM Storage Profile« .

Les administrateurs créent des profils contenant les caractéristiques du stockage. Celles-ci peuvent être remontées via les API vSphere Storage de détection du stockage :VASA (voir article précédent), ou associées à des indicateurs définis par l’utilisateur (exemple: Gold, Silver, Bronze). Le VM Storage Profile est associé à une VM pendant le provisionnement, la création de VMDK, la migration, le clonage, etc… Cela signifie qu’une VM est toujours provisionnée dans un Datastore conforme et présentant les caractéristiques de stockage adaptées. Si la VM est placée dans un stockage présentant les capacités définies dans le profil de stockage de VM, ce stockage est considéré comme conforme.

Les VM Storage Profiles interviennent en complément de SDRS: les Datastores sont directement séparés en 2 catégories « Compliant Storage/Non-compliante Storage ». Comme par exemple sur les captures d’écrans ci-dessous pour la création d’un Pod ou à la création d’une VM:

Une petite présentation par Eric Sloof sur Profile-Driven Storage:

Et une vidéo de démonstration de Profile-Driven Storage:

Et pour finir, voici une liste de sources intéressantes sur les mêmes sujets: